Lettre EEP Santé N°3 – Le Cèdre conseils répond !

Chère Madame, cher Monsieur, chers adhérents,
Nous vous écrivons aujourd’hui pour un sujet grave, pour lequel nous avons besoin de votre soutien.

Vous savez tous qu’en tant qu’employeur vous devez mettre en place une mutuelle santé pour vos salariés à partir du 1er janvier prochain.

Cette perspective attise les convoitises des assureurs et d’un certain nombre d’organismes associés, qui inondent le marché de propositions sur lesquelles il est difficile de se faire une opinion lorsque l’on n’est pas spécialiste. Dans ce contexte, le Cèdre conseils travaille depuis des mois pour apporter à ses adhérents établissements scolaires une offre négociée de qualité, claire et parfaitement adaptée.

Or, l’honnêteté de notre démarche a été mise en cause par EEP santé dans sa « lettre N°3 », que vous avez tous reçue ces derniers jours.

Nos adhérents, surpris voire choqués, ont réagi et nous ont alertés.

On trouve dans cette lettre l’affirmation selon laquelle nos propositions ne contiennent « pas certaines dispositions de l’accord interbranches, ce qui permet à ces opérateurs de financer des garanties supplémentaires ».
Il est clair que dans ces conditions, évidemment, l’offre de Cèdre conseils ne serait pas acceptable.

Disons les choses sans détour : ces propos très graves sont faux et diffamatoires.

Nous avons donc demandé un droit de réponse, et nos avocats assurent notre défense dans cette tentative de déstabilisation du Cèdre conseils, car nous constatons déjà le mal que ce genre de propos peut produire…

Aussi tenons-nous à vous redire que les offres spécifiques du Cèdre conseils respectent strictement les dispositions de l’accord de branche de l’enseignement catholique. (voir ci dessous l’extrait des conditions de nos accords, on ne peut plus explicite).
Ce qui est vrai, c’est que, pour le même prix, nous proposons mieux, grâce à notre savoir faire et à la puissance de négociation que représente le CEDRE.

Rappelons aussi que nos offres sont conçues pour décharger les OGECs de la charge administrative que représentent la mise en place de ces contrats et leur maintenance dans le temps. Nous sommes les seuls à avoir adopté cette posture, qui est une véritable alternative à toutes les offres existantes.

Tout cela est à l’avantage exclusif des établissements et de leurs salariés, notamment de ceux ayant les plus petits salaires : nous ne pensons pas que cela soit repréhensible …

Nous nous tenons bien évidemment à votre disposition pour répondre à vos interrogations et vous prions de croire en notre respectueux dévouement.

Bien cordialement,

François-Xavier Redier
Responsable marché assurances

Extrait conditions particulières SL/Le Cèdre conseils

Partager cet article : Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit RSS Email

Articles Similaires

2 Commentaires

  1. Nous sommes plusieurs personnes très contrariées du procédé utilisé envers le Cèdre et nous espérons que la vérité sera rétablie rapidement.

  2. Moi aussi je suis choqué par les propos tenus contre le Cèdre.
    J’ai été à une réunion et ce qui nous a été dit est encore pire que ce qui a été publié dans la lettre N°3.
    J’ai été un peu déstabilisé je dois le dire et j’ai même douté du Cèdre.
    J’ai fait quelques recherches sur internet et je suis tombé sur un article de LaTribune qui m’a bien éclairé. Sa lecture est édifiante…
    http://www.latribune.fr/blogs/le-blog-du-contrarian/20131127trib000798061/complementaires-sante-les-clauses-de-designation-un-scandale-d-etat.html

Laissez un Commentaire